Espace détente...

Messagede Sacrenouille » Jeu Mar 11, 2010 12:36 pm

"La question de savoir si l’oeuvre sera un triomphe n’est pas pertinente. S’investir totalement dans l’acte créatif devient de l’art en soi et ce processus se suffit à lui-même."
-- Takeshi Kitano
Pourpre à 8 Bits
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 10ème(38ème)
Participations 2019 : 0(6)


Messages: 1065
Inscription: Dim Sep 20, 2009
Localisation: Lyon, France

Messagede otsoa » Jeu Mar 11, 2010 2:45 pm

C'est pas faut. Le triomphe gonfle l'ego et l'acte créatif enrichi l'espirt pour résumer XD. Je sent que ce topic va partir en farigoullette, comme les autres /mrgreen.
Mais pourquoi ces reflections sur l'acte créatif, ou récreatif pour certains !?
Admin en congés
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 5ème(7ème)
Participations 2019 : 1(36)


Messages: 1160
Inscription: Dim Sep 13, 2009
Localisation: Var/France

Messagede Sacrenouille » Jeu Mar 11, 2010 3:08 pm

Parce que c'est dans l'actualité, je tiens ç'une interview de Kitano pour son film "Achille et la tortue" qui sort en ce moment.

Non l'idée c'est qu'ici on pouvait poster d'autres citations concernant la musique par exemple.

J'enchaine :

"La musique est peut-être l'exemple unique de ce qu'aurait pu être – s'il n'y avait pas eu l'invention du langage, la formation des mots, l'analyse des idées – la communication des âmes."
-- Marcel Proust.
Pourpre à 8 Bits
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 10ème(38ème)
Participations 2019 : 0(6)


Messages: 1065
Inscription: Dim Sep 20, 2009
Localisation: Lyon, France

Messagede Stellar » Jeu Mar 11, 2010 3:16 pm

C'est vrai que la recherche du succès est une mauvaise motivation pour un artiste. Je suis tout a fait d'accord avec ça. Par contre considérer l'acte de création comme de l'art, j'en suis pas persuader.
Est ce que l'artiste est une œuvre d'art lui même ? Si tel est le cas, ne fait il pas de l'ombre à ses œuvres en mettant son ego en avant ? L'artiste n'existe-il pas que par ses œuvres ?

Je suis d'accord qu'un artiste peut être intéressant, beau et fascinant mais j'ai l'impression qu'on sort du domaine de l'art en s'intéressant à l'artiste plus qu'à ses œuvres.
Scie musicale
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 13ème(13ème)
Participations 2019 : 0(27)


Messages: 445
Inscription: Mer Nov 08, 2006
Localisation: Sur la Lune

Messagede Sacrenouille » Jeu Mar 11, 2010 3:25 pm

Par définition, l'art est l'application d'un savoir-faire, d'une technique. L'acte de création représente le moment clef de cette application. L'oeuvre qui en découle est un donc une oeuvre d'art, mais pas de l'art, l'art étant le processus qui a mené à cette oeuvre.

Mais de nos jours, en modifiant la définition de l'art pour qu'il ne désigne plus le procedé de création mais le résultat final, on a forcemment changé notre vision de l'oeuvre.

Suis-je le seul à considerer qu'une oeuvre d'art à bcp moins de valeur que l'esprit qui l'a concu ? Je ne parle pas de la valeur de l'artiste, mais de son esprit, de sa reflexion pendant l'acte de creation. Le making of d'une oeuvre, si vous voulez, est bcp plus facinant que l'oeuvre elle meme.

Prenez par exemple la scene finale d'Amadeus, ou Salieri rédige sous la dictée de Mozart son requiem. Seulement à cet instant précis arrive t il à percevoir et comprendre une infime partie du processus créatif chez Mozart.
Pourpre à 8 Bits
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 10ème(38ème)
Participations 2019 : 0(6)


Messages: 1065
Inscription: Dim Sep 20, 2009
Localisation: Lyon, France

Messagede Stellar » Jeu Mar 11, 2010 4:02 pm

Oui effectivement on parle pas de la même définition de l'art. Je serais incapable d'en donner une. Je dirais sans en être certain, que c'est pour moi le fait qu'une œuvre arrive, grâce à une forme et un fond, à exprimer quelque chose d'inexplicable, d'indescriptible mais qu'on ressent comme une vérité partagée par tous.

Je te rejoins un peu sur l'importance de l'esprit de l'artiste mais pour moi c'est sa mise en œuvre qui est intéressante. Je dirais que c'est dans ses œuvres que la beauté de l'esprit de l'artiste peut se révéler.

Mais bon, ma réflexion sur le sujet m'amène de plus en plus à penser que l'artiste doit s'effacer dans ses œuvres pour atteindre la perfection, l'œuvre majeur.
Scie musicale
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 13ème(13ème)
Participations 2019 : 0(27)


Messages: 445
Inscription: Mer Nov 08, 2006
Localisation: Sur la Lune

Messagede otsoa » Jeu Mar 11, 2010 4:35 pm

Apres c'est toujours pareil à partir du moment ou on commence à analyser un truc on dissoci plusieurs choses qui forment un tout, ici, la raison qui poussent à créer, le processus et le résultat, chacun pioche dans ses trois objets pour définir l'art...
Admin en congés
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 5ème(7ème)
Participations 2019 : 1(36)


Messages: 1160
Inscription: Dim Sep 13, 2009
Localisation: Var/France

Messagede Lzn02 » Jeu Mar 11, 2010 7:17 pm

Stellar a écrit:Oui effectivement on parle pas de la même définition de l'art. Je serais incapable d'en donner une. Je dirais sans en être certain, que c'est pour moi le fait qu'une œuvre arrive, grâce à une forme et un fond, à exprimer quelque chose d'inexplicable, d'indescriptible mais qu'on ressent comme une vérité partagée par tous.


Un peu de Baudelaire et d'Hegel et on obtient une définition. Pas forcément concise, ni sensible.
L'Artiste c'est "celui dont les pensers, libre comme des alouettes,
vers les cieux le matin prennent un libre essor,
- Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes !"




Mais bon, ma réflexion sur le sujet m'amène de plus en plus à penser que l'artiste doit s'effacer dans ses œuvres pour atteindre la perfection, l'œuvre majeur.

Tu entends quoi par s'effacer ? Parce que je voulais rebondir là-dessus, mais j'ai peur de mal interpréter ta phrase ^^'
"Les êtres singuliers et leurs actes asociaux sont le charme d'un monde pluriel qui les expulse." (Cocteau)

» Soundcloud «


PhRey a écrit:Un coeur qd on aime, et une petite bite qd on aime pas
Docteur au HGW
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 8ème(37ème)
Participations 2019 : 0(10)


Messages: 1585
Inscription: Mer Nov 08, 2006
Localisation: Nîmes

Messagede Stellar » Jeu Mar 11, 2010 8:23 pm

J'aime bien cette définition, il n'y a rien de mieux que de la poésie pour définir un artiste ou l'art ^^

Ce que je veux dire par s'effacer, c'est s'abandonner, se sacrifier pour son œuvre en oubliant sa condition pour ne servir que le sujet de l'œuvre et l'œuvre elle même. Atteindre une certaine objectivité, une vérité qui est la moins subjective possible. Effacer son point de vue en quelques sorte. Car ce qui est pertinent il me semble, est la vérité qui est transmise plus que le point de vue de l'artiste. Je sais pas si c'est plus claire ce que je dis ?
Scie musicale
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 13ème(13ème)
Participations 2019 : 0(27)


Messages: 445
Inscription: Mer Nov 08, 2006
Localisation: Sur la Lune

Messagede Lzn02 » Jeu Mar 11, 2010 10:58 pm

Je vois mieux ^^
Par contre, l'idée de l'abandon de l'artiste pour son oeuvre, je suis d'accord. Se plonger corps et âme dans une oeuvre, quitte à ne pas en sortir indemne, et se laisser submerger par "Dieu" (je reprends l'idée d'Hegel, qui n'a rien à voir avec un point de vue religieux. C'est ça façon de nommer cette lumière étrange que suit l'artiste).

Perdre la subjectivité, je ne suis pas d'accord. Je trouve que c'est au contraire plus intéressant l'expression d'une passion/folie plutôt que d'un point de vue au final qui, même marqué par les talents de l'artiste, sera neutre, car n'aura pas d'âme.

Enfin, quand j'écoute Toccata & fugua de Bach par exemple, je me dis que ce n'est pas concevable à mes yeux que l'homme qui a composé ça n'ait pas laissé parlé son esprit, son coeur, son âme. Ce morceau est trop puissant pour objectif. Selon moi il dégage une vision personnelle.
"Les êtres singuliers et leurs actes asociaux sont le charme d'un monde pluriel qui les expulse." (Cocteau)

» Soundcloud «


PhRey a écrit:Un coeur qd on aime, et une petite bite qd on aime pas
Docteur au HGW
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 8ème(37ème)
Participations 2019 : 0(10)


Messages: 1585
Inscription: Mer Nov 08, 2006
Localisation: Nîmes

Messagede Stellar » Jeu Mar 11, 2010 11:21 pm

Je suis assez d'accord mais pas tout a fait.
Je n'ai pas un avis arrêter sur cette question, c'est juste une conviction tiré de la ou se trouve ma réflexion. Bien sur je ne pense pas que l'objectivité parfaite doit être atteinte, il est d'ailleurs impossible d'être objectif, il y aura toujours une part de subjectivité parce que nous sommes que des Hommes qui ne voient pas tout.
Mais je parlais surtout de la vérité soulevé qui devait être capter par l'artiste avec le plus d'objectivité possible pour être le plus pertinent, la forme, elle, est forcément subjectif.

Pour l'exemple de Bach, je pense pas qu'il a laissé parlé son âme ou son cœur. Je ne pense pas qu'il se raconte, moi je dirais plutôt qu'il s'est donner cœur et âme pour trouver la forme qui exprime le mieux les vérités qu'il a ressenti durant sa vie. Il a trouver sa forme et il a pu exprimer les vérités (qui ne sont pas les siennes) qu'il comprenait si bien et qu'il voulait transmettre.

Mais c'est sans doute un point de vue que j'ai, je pense pas détenir la vérité.
Scie musicale
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 13ème(13ème)
Participations 2019 : 0(27)


Messages: 445
Inscription: Mer Nov 08, 2006
Localisation: Sur la Lune

Messagede Juliette » Ven Mar 12, 2010 11:50 am

"Quelqu'un soutenait qu'un bon musicien devait pouvoir, à la première audition d'un morceau d'orchestre, quelque compliqué qu'il fût, en voir en quelque sorte la partition devant les yeux de son esprit. C'est la plus grande perfection que l'on puisse imaginer."

Robert Schumann
Traduction de Franz Liszt
Préface de l'Album de la jeunesse (opus 68)

J'ai mis plusieurs extraits du texte : ici .
Attention, je sais que cette citation est une affirmation discutable, j'ai pas dit que je cautionnais mais je l'aime bien ! /wink
Kikoololeuse
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 257
Inscription: Lun Juin 22, 2009
Localisation: Paris, France

Messagede Stellar » Sam Avr 17, 2010 8:45 pm

"La musique est la langue des émotions."
Emmanuel Kant
Scie musicale
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 13ème(13ème)
Participations 2019 : 0(27)


Messages: 445
Inscription: Mer Nov 08, 2006
Localisation: Sur la Lune

Messagede Franck » Dim Avr 18, 2010 11:19 am

Intéressant tout ça.

Sacrenouille a écrit:"La question de savoir si l’oeuvre sera un triomphe n’est pas pertinente. S’investir totalement dans l’acte créatif devient de l’art en soi et ce processus se suffit à lui-même."
-- Takeshi Kitano


C'est vrai. Le plaisir d'apprendre est plus fort que le plaisir du résultat bien que le résultat d'un travail procure de la satisfaction, un effet d'accomplissement, le franchissement d'un étape. C'est ce que je ressens.

Maintenant la motivation profonde de l'acte créatif ne serait elle en soi encore plus importante même que le processus créatif ? Je m'explique, je compose pour faire plaisir à quelqu'un, pour lui exprimer mes sentiments, ou pour défendre une valeur, un idéal, n'est ce pas encore plus satisfaisant ? L'art est il une finalité en lui-même ou serait il un moyen d'exprimer quelque chose de plus grand en relation avec l'autre ? Qu'en pensez vous ?
.sf2
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 4ème(9ème)
Participations 2019 : 0(32)


Messages: 1636
Inscription: Mar Nov 07, 2006

Messagede Sacrenouille » Dim Avr 18, 2010 12:33 pm

Je poussoir cette réflexion. Pas le temps d'approfondir (because iPhone) mais je reviendrai :)
Pourpre à 8 Bits
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2019 : 10ème(38ème)
Participations 2019 : 0(6)


Messages: 1065
Inscription: Dim Sep 20, 2009
Localisation: Lyon, France

Suivante

Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron